Le dialogue a été entamé entre la GML et la Confédération des travailleurs du secteur privé. En effet, des négociations sont en cours actuellement entre le groupe, actionnaire majoritaire de l’imprimerie MSM, et la formation syndicale qui intervient au nom des employés de l’imprimerie. Ces derniers disent craindre pour leur emploi après le rachat de l’entreprise, qui sera finalisé lundi prochain.

Ces pourparlers ont lieu en ce moment même, à l’IBL House, à Port-Louis. Des discussions réclamées par des représentants de la CTSP et des employés de MSM, alors qu’ils occupent depuis hier les locaux de l’imprimerie, à Bell-Village. Ces derniers entendent ainsi protester pour une compensation financière adéquate à l’égard des employés qui seront éventuellement remerciés.

Dans une déclaration à nos confrères de Radio Plus, il y a quelques instants, le ministre du Travail Shakeel Mohamed a déclaré que la direction « a un devoir moral envers ses employés ».