C’est avec l’aide d’experts de la World Customs Organisation et de la commission anti corruption que la Mauritius Revenue Authority entame un exercice visant à identifier clairement où se trouvent les risques de corruption au sein des services des douanes. A l’issue de cet exercice, la MRA compte élargir la cartographie à ses autres départements.

L’objectif, selon la direction de la MRA, est de lui permettre de prendre les bonnes décisions de contrôle de risques, notamment par la formation et la prévention, au sein des administrations potentiellement exposées aux risques d’activités irrégulières.