Les policiers de Buenos Aires ont eu fort à faire, hier, après que l’équipe nationale s’est inclinée face à la l’Allemagne en finale de Coupe du monde. Des violences ont, en effet, éclaté en plein centre-ville de Buenos Aires. La soirée avait pourtant démarré dans une ambiance bon enfant, des dizaines de milliers de personnes convergeant vers l’Obélisque de la capitale argentine pour faire la fête malgré cette deuxième place dans la compétition.

Mais la situation devait dégénérer un peu plus tard, des dizaines de jeunes lançant des pierres sur les policiers présents et sur les façades des boutiques. Des pillages ont été signalés. Les émeutiers s’en sont aussi pris à deux camionnettes de chaînes télévisées de même qu’à des ambulances. La police est intervenue à coup de gaz lacrymogène, de balles en caoutchouc et de canon à eau.

Argentine

Une quinzaine d’officiers de police ont été blessés. Au moins 50 personnes sont en détention. Selon les médias locaux, des hooligans, appelés en Argentine des « barrabravas », sont à l’origine de ces violences.

Sources : BBC, Le Huffington Post Québec – Photos : Segundo Saavedra/LatinContent/Getty Images, Le Monde