Reza Uteem et Paul Bérenger ont descendu en flammes le premier budget de l’Alliance Lepep, moins d’une heure après la fin du discours de Vishnu Lutchmeenaraidoo. Le MMM accuse le ministre des Finances d’avoir cruellement manqué de vision dans son discours du budget. Notamment en déchargeant une part de la responsabilité de l’Etat sur le secteur privé qui aura la tâche de relancer la croissance à travers des projets d’envergure. Selon Paul Bérenger, le gouvernement a compromis l’avenir du pays en voulant réaliser des économies budgétaires.

Par ailleurs, le leader du MMM a peu goûté au coup de griffe de Lutchmeenaraidoo à son égard sur la vente de 40% du capital de Mauritius Telecom en 2000. Paul Bérenger a estimé que l’allusion au fait que les recettes de cette vente ont été « dilapidées » est une claque à sir Anerood Jugnauth. Car c’est sous son mandat comme Premier ministre au sein du gouvernement MSM-MMM que la décision a été prise, a rappelé Paul Bérenger.