Premila Balgobin a remis son rapport d’arbitrage hier. Et selon le communiqué émis aujourd’hui par Mauritius Telecom (MT), la direction et les trois syndicats ont signé un accord qui est « final, without appeal and binding ». Ainsi, les employés connaîtront une révision salariale allant de 17,5 % à 30 %, comparé à 2008. Leurs salaires seront augmentés de 3,5 % chaque année, et ils pourront bénéficier d’un boni de profitabilité pouvant représenter jusqu’à un mois de salaire. Différentes allocations (transport, téléphone, Internet) ont aussi été revues à la hausse, et une assurance santé introduite.

Pour Sarat Lallah, « la direction de Mauritius Telecom est satisfaite que cet arbitrage prenne fin ». Le directeur général de MT l’affirme : « Dans le cadre du Collective Agreement, nous voulons offrir les meilleures conditions possibles en tenant compte des réalités de l’entreprise et de son secteur d’activités ». L’important, explique encore Sarat Lallah, est que les « nouvelles conditions sont maintenant définies et que nos collaborateurs peuvent en bénéficier pleinement ».

Les négociations entre la direction de MT et l’Intersyndicale Telecommunication Employees and Staff Association, la Mauritius Telecom Employees Association et la Telecommunications Workers Union, qui ont duré quelques années et finalement nécessité l’intervention d’un arbitre indépendant, concernent les conditions d’emploi pour la période 2012-2016. Celles-ci seront applicables à l’ensemble du personnel de MT.

Photo : Orange.mu