Au moment où la nouvelle carte d’identité biométrique ainsi que le portail gov.mu font l’objet d’âpres critiques sur les réseaux sociaux, les Nations unies octroient une relativement bonne note au portail Web du gouvernement. En effet, le E-Government Survey 2014 de l’organisation internationale consacre la Tunisie et Maurice comme les deux « E-Government Leaders » d’Afrique avec un high e-government development index (EGDI). Sur notre continent, seuls la Tunisie, l’Egypte, les Seychelles, le Maroc et Maurice figurent dans la catégorie High EGDI.

e gov box on mauritius

La Tunisie est de loin le pays africain ayant fait le plus d’efforts sur le terrain de l’E-Government, constate l’ONU. Qui le font d’ailleurs bondir de la 103e à la 75e place au classement des pays ayant le plus fort EGDI. Maurice, pour sa part, grimpe de 17 places, passant de la 93e à la 76e position. Si notre île pays compte un High EGDI de 0,5338, il demeure néanmoins très loin des meilleurs dans la catégorie des petits Etats insulaires, par exemple. Singapour règne dans cette catégorie avec un Very High EGDI de 0,9076. Le champion toutes catégories étant la Corée du Sud avec un indice de 0,9462.

Au chapitre « Bridging the Digital Divide » du rapport, les experts des Nations unies constatent toutefois que Maurice a encore beaucoup d’efforts à faire pour généraliser l’accès à Internet. Ainsi, si à l’heure actuelle seuls 41% des Mauriciens ont accès à Internet selon ce rapport, les pays les plus connectés ont des taux de 90% (Nouvelle Zélande), 93% (Pays Bas) ou 94% (Suède).