Maurice maintient des «relations cordiales avec tous les pays de la région du Golfe». C’est ce qu’indique le ministère des Affaires étrangères aujourd’hui dans un communiqué (lire ici). Qui souligne que Maurice n’a pas coupé ses relations diplomatiques avec le Qatar.

A noter que des ressortissants mauriciens y vivent et y travaillent.

La précision intervient alors que le Saudi Gazette relaie sur son site Web que Maurice fait partie des 8 nations qui ont rompu, ce lundi 5 juin, leurs liens diplomatiques avec le Qatar. Et que le bureau du vice-Premier ministre [VPM, NdlR : Showkutally Soodhun] a émis un communiqué en ce sens.

Un document à en-tête du ministère du Logement et des Terres et du bureau du VPM a d’ailleurs circulé ce mardi 6 juin. Celui fait notamment état du plein soutien de l’Etat mauricien à l’Arabie saoudite.

Le service de presse du ministre Soodhun soutient que ce communiqué n’émane pas de chez eux. L’attachée de presse s’étonne du contenu du document d’autant, indique-t-elle, que les questions diplomatiques relèvent des Affaires étrangères.

L’Arabie saoudite accuse le Qatar de remettre en cause sa souveraineté et d’apporter son soutien aux activités terroristes dans la région du Golfe.

Connus pour être des alliés de l’Arabie saoudite, les Emirats Arabes Unis, l’Egypte, le Bahreïn, le Yémen, la Libye et l’archipel des Maldives lui ont tour à tour emboîté le pas, hier.

Ces Etats voisins du Qatar ont, dans la foulée, annoncé la fermeture des frontières aériennes et maritimes à tous les moyens de transports qataris. Le pays se voit aussi exclu de la coalition militaire arabe au Yémen.

Le Qatar, qui juge ces mesures injustifiées et «sans fondement», dénonce une «une campagne hostile». Et exprimé des craintes quant à la sécurité alimentaire, la majorité des vivres arrivant par voie routière en passant par l’Arabie saoudite.

Selon le communiqué des Affaires étrangères, Maurice préconise le dialogue entre les pays concernés.

Sources additionnelles : BBC News, Al Jazeera – Photo : REUTERS/Fadi Al-Assaad

 


Pourquoi l’Arabie Saoudite a rompu ses… par LePoint