Un représentant des autorités portuaires confirme la nouvelle à ION News. C’est bien vers Diego Garcia que se dirige une barge remplie d’environ 7 000 tonnes de pierres et 10 000 tonnes de macadam. Il nous a aussi été confirmé que d’autres cargaisons de ce type partiront de Port-Louis dans les jours à venir vers la base militaire américaine. Un total de 40 000 tonnes de matériaux de remplissage devraient ainsi être « exportées » vers le territoire sur lequel Maurice clame sa souveraineté.

Olivier Bancoult, responsable du Groupe Réfugiés Chagos, ne décolère pas. « C’est choquant qu’on utilise des matériaux en provenance de Maurice pour agrandir Diego Garcia, alors que ceux qui ont légitimement le droit d’y habiter et qui sont exilés ici ne peuvent le faire. » Bancoult se demande également quel sera désormais la posture des écologiques qui ont défendu l’installation d’une marine protected area autour de la base militaire. « Certes, Diego Garcia ne fait pas partie de la zone protégée, mais a-t-on seulement étudié quelles seront les éventuels impacts écologiques sur toute la zone si ces matériaux sont utilisés pour combler la mer ? »

7000 tonnes de pierres prêtes à être embarquées.

7000 tonnes de pierres prêtes à être embarquées.

 

H4

 

H2