C’est devant un parterre de juristes que Keshoe Parsad Matadeen a égrené les principes qui doivent guider la profession légale à Maurice. Aux avocats, le chef juge a rappelé que leur code de déontologie n’a pas vocation à trôner sur des étagères mais plutôt d’être assimilé et pratiqué au jour le jour.

Toutefois, a-t-il précisé, un certain nombre de clichés associés à la profession continuent à être colportés dans la presse et les réseaux sociaux. Le chef juge rappelle ainsi que le métier d’avocat n’est pas un «business» tout comme il affirme que le mythe des «avocats menteurs» doit être tordu.

Intervenant lors du lancement du Mauritius Bar Conference 2018, Keshoe Parsad Matadeen a rappelé que le judiciaire est composé de plusieurs maillons. Et qu’il suffit malheureusement que de petits maillons de la chaîne se fragilise pour que tout l’édifice soit en danger.