C’est ce dimanche que le groupe de dissidents du MMM lancent officiellement leur parti. Alan Ganoo estime que la nouvelle formation politique fait la part belle aux jeunes et épouse les nouvelles technologies pour mieux les atteindre.

Si le parti ne s’est pas enregistré à la Commission électorale cette semaine pour les élections municipales du 14 juin, Ganoo affirme que la formation maintiendra une forte présence dans les villes du pays. Cette présence ira-t-elle jusqu’à un soutien à un bloc électoral? La question n’a pas encore été tranchée, explique l’ancien cadre du MMM. Il précise toutefois que les relations entre les dissidents du MMM et lvan Collendavelloo sont «très bonnes». Malgré ce qui a pu être dit de part et d’autre durant la campagne électorale de fin 2014.