Ils ont les mêmes diplômes et ont suivi les mêmes formations. Pourtant, Jhugdamby Bhojparsad ne comprend pas pourquoi les enseignants initialement employés par le Mauritius Educational Development Company subissent brimades et «mauvais traitement» quand ils sont transférés dans les collèges de l’Etat.

Parallèlement, le président de l’Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE) affirme que la situation que le syndicat a précédemment dénoncé au Royal Holloway College attend toujours d’être résolue. Entretemps, il estime que des enseignants d’un autre collège sont désormais victimes de harcèlement.

Le syndicat dit, par ailleurs, avoir eu une rencontre constructive avec la ministre de l’Education récemment. Durant celle-ci, Leela-Devi Dookun aurait promis d’étudier les problèmes soulevés par l’UPSEE.