Le gouvernement a pu imposer Rs 150 comme compensation salariale en raison du manque de cohésion entre syndicats. Reeaz Chuttoo en est convaincu. C’est ce même manque de cohésion qui nuira aux discussions à venir sur le salaire minimal, estime le secrétaire général de la Confédération des travailleurs du secteur privé. Il explique ainsi que les demandes des fédérations du secteur public sont irréalisables comparé au secteur privé. De même, avance Reeaz Chuttoo, il n’est pour l’heure pas possible d’avoir un dialogue de qualité avec le gouvernement en raison des bisbilles entre syndicalistes.

A revoir, l’intégralité de son intervention dans L’interview, ce mercredi 9 décembre.

Avis : Notre chaîne YouTube est frappée, depuis le mercredi 9 décembre, par quelques restrictions. Les vidéos de plus de 15 minutes publiées à partir de cette date ne sont malheureusement plus disponibles, dont celle de L’interview de Reeaz Chuttoo. Nous n’avons pas, à notre grand regret, de copie de cet entretien car il a été diffusé en direct par le biais de YouTube.