Follow Us On

Slider

La photo de divinités sur des articles courants sera désormais de l’histoire ancienne. La loi a été modifiée afin d’interdire la vente de tout article pouvant offenser une religion. Cette démarche fait suite à une plainte reçue au niveau du ministère du Commerce. Il s’avère que des chaussures sur lesquelles un extrait des paroles d’un livre sacré a été imprimé était en vente sur le marché.

C’est pour cette raison que le Conseil des ministres a pris la décision le 18 juillet dernier d’inclure un amendement au Consumer Protection (Control of Imports) Regulations 2017. La nouvelle clause souligne que : « Any goods, including any paintings, picture or design on the goods which cause outrage against any religion, or against good morals or against public and religious morality » sera bientôt introduit. Ces produits afficheront dorénavant sur la liste des marchandises interdites.

Facebook Comments