Le Parti travailliste (PTr) augmente sa présence sur le terrain pour réclamer la démission de Roubina Jadoo-Jaunbocus, Sanjeev Teeluckdharry et Sudhir Sesungkur comme députés de l’Alliance Lepep. Les rouges vont animer trois grands meetings dans les circonscriptions n° 2 (Port-Louis Sud/Centre), 5 (Pamplemousses/Triolet) et 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est) dans une tentative de «faire pression sur le gouvernement».

Le coup d’envoi des hostilités sera donné par le leader du PTr, Navin Ramgoolam, ce vendredi soir à la rue St-Denis, à Port-Louis. Le dimanche 19 août, l’état-major rouge sera présent à Triolet et le vendredi 31 août à Bel-Air-Rivière-Sèche.

Le PTr estime qu’à la lumière des conclusions de la Commission d’enquête sur la drogue présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen et au vu des multiples allégations à l’encontre de Sudhir Sesungkur, les trois députés du MSM «n’ont pas leur place» à l’Assemblée nationale. «Premye minis pe soutir zot parski li per eleksyon parsyel», lance le président du PTr, Patrick Assirvaden.