La condamnation est unanime. Les 4 membres élus du board du Media Trust s’insurgent contre les propos «indignes» et «intolérables» de Ravi Rutnah. Le Deputy Chief Whip a, hier à Trèfles, insulté une journaliste en la traitant de «femel ki pa vo pou enn femel lisien».

Jean-Luc Emile, Vel Moonien, Kamlesh Bhuckory et Maouraj Gungeea notent, par ailleurs, que l’intervention de Rutnah survient «une semaine après que le Premier ministre a émis des doutes sur les compétences» des journalistes. «Nous pensons que certains membres du gouvernement se trompent vraiment d’adversaire», écrivent-ils dans un communiqué émis dans la soirée du 19 septembre.

Si, à chaud, Ivan Collendavelloo a semblé minimiser les propos du membre de son parti hier, ce matin, le leader du Muvman liberater a présenté ses excuses «à la journaliste et à toutes les femmes» pour cet «écart de langage». Des excuses que le Premier ministre par intérim a fait sur les ondes des radios, ce matin, et qui ont aussi été postées sur la page Facebook du Muvman liberater.