Un couple a eu une grosse surprise lundi dernier. A Balaclava, où avait lieu le banquet organisé pour la délégation saoudienne, l’accès était interdit aux dames. La réception était à l’initiative de Showkutally Soodhun, président de la Saudi Arabia Friendship Association of Mauritius.

«Les femmes ne sont pas admises», a-t-on fait comprendre au couple avant que la dame ne soit priée de quitter les lieux.

L’interdiction était générale, comme l’ont appris les ministres il y a quelques jours. Fazila Jeewa-Daureeawoo et Roubina Jadoo-Jaunbocus ont ainsi été priées de rester chez elles.

Initialement, les journalistes de sexe féminin ont également été exclues. Un haut conseiller du bureau du Premier ministre a dû intervenir pour qu’elles soient autorisées à assister à la partie protocolaire du cocktail.

Ironie de la situation : Showkutally Soodhun a mis en exergue dans son allocution l’effort consenti par le prince Salman pour permettre aux femmes de prendre le volant en Arabie saoudite. Une mesure en vigueur depuis juin le mois dernier.

A la fin de la partie protocolaire, les femmes ont été priées de se rendre à l’extérieur de la salle pour se restaurer. En quittant les lieux, le maire de Vacoas-Phoenix Farhad Dowlut s’est excusé auprès des journalistes femmes.

Du côté du ministère des Affaires étrangères, on indique que le prince Abdulaziz Bin Saud Bin Naif Bin Abdulaziz soit en visite officielle en sa qualité de ministre. Et que le protocole ne prévoit pas de banquet d’Etat car il n’est pas chef d’Etat.