Les Casinos de Maurice restent dans le rouge et culminent des pertes totalisant Rs 591 millions à  juillet 2015. Et ce, malgré les délais imposés par le gouvernement afin que la direction de ces établissements puisse remonter la pente. C’est ce qui ressort de la réponse de Vishnu Lutchmeenaraidoo à une question parlementaire du député Rajesh Bhagwan, ce mardi 29 septembre. Une situation qui perdure dû au fait que sur 850 employés, 550 sont en trop, explique le ministre des Finances.

L’ouverture des Casinos de Grand-Baie et de Flic-en-Flac pourrait ramener les employés en surnombre à 350, poursuit-il. Cela n’arrangera pas pour autant la situation de crise dans laquelle le secteur des casinos se trouve depuis plusieurs années, dit-il. La State Investment Corporation a injecté Rs 700 millions dans les casinos dans l’intérêt de préserver les emplois, explique Vishnu Lutchmeenaraidoo, mais on ne peut pas continuer à utiliser les fonds publiques pour financer une compagnie qui subit des pertes de Rs 3 millions mensuellement.

Rajesh Bhagwan a souhaité savoir si l’aspect humain était pris en considération par le gouvernement. Car deux employés auraient trouvé la mort suite aux stress et angoisses liés à leur situation d’emploi. Pour le ministre des Finances, le gouvernement fait « le maximum » pour ces employés avant d’ajouter que face aux crises financières des casinos, le management a proposé un plan de retraite prématurée. Cependant, seules 34 personnes ont jusqu’ici accepté la proposition, les autres demeurent indécis. Vishnu Lutchmeenaraidoo déplore l’attitude qu’il juge surprenante de la Casino Employees Union, qui insiste que le 14mois de salaire de 2014 soit versé aux employés, une somme totalisant Rs 22 millions. Or, explique le ministre, la situation, proche d’un « breaking point », ne permet pas d’accéder à ces demandes. La possibilité de fermeture reste donc envisageable si un terrain d’entente n’est pas trouvé avec les syndicats.

Par ailleurs, des remarques ont été faites par Mahen Jhugroo sur le fait que plusieurs casinos ouvrent leurs portes un peu partout dans l’île. Ce qui, selon le Chief Whip de la majorité, expliquerait en partie la situation de crise et ce qui encouragerait aussi une « nasion zougader ». Vishnu Lutchmeenaraidoo insiste que tout est mis en œuvre par le gouvernement pour éviter qu’un tel scénario ne se produise et que les casinos ouvrent dorénavant leurs portes strictement aux alentours des hôtels afin de décourager de telles pratiques.

Rajesh Bhagwan a également attiré l’attention sur le fait que la désignation de Raja Pillay comme consultant sur ce dossier a fait couler beaucoup d’encre. Avant de demander si des enquêtes ont été initiées par le nouveau gouvernement afin d’identifier les cas d’ingérence politique ou si cette situation perdure toujours. Vishnu Lutchmeenaraidoo a précisé que son ami de longue date a jeté l’éponge en tant que consultant. Quant aux ingérences politiques : « Je traiterai cette question avec beaucoup de réserve. ‘People have their own ministers’. » Le Grand argentier condamne d’ailleurs le fait d’être confronté aux « dégâts causés par les parlementaires actuels et ceux du passé ».

Photo (Facebook) : Les employés des Casinos de Maurice ont manifesté, du 24 au 28 août, à Curepipe et à Port-Louis, comme ici devant l’établissement du Caudan Waterfront, pour dénoncer ce qu’ils estiment être le non-respect de leurs droits.