La présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim a été élevée au rang de Grand Officier de la Légion d’honneur. Elle a reçu son insigne des mains du président français, ce mercredi 30 mars à Paris.

Lors de leur entretien, François Hollande a salué l’engagement de Maurice dans la signature de l’accord de la COP21. Notamment pour ce qui est de la réduction au maximum des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, dont de 30% d’ici 2030 pour Maurice.

Le président a aussi déclaré que «la France tiendrait l’ensemble de ses engagements pris lors de la conférence de Paris sur le climat», indique l’Élysée dans un communiqué, «en particulier pour favoriser l’adaptation des pays en développement au dérèglement climatique et encourager l’usage des énergies renouvelables».

Toujours selon le communiqué de l’Elysée, le chef de l’Etat français a aussi «salué le développement rapide des relations franco-mauriciennes en matière de recherche et d’enseignement supérieur». Une vivacité rendue possible de par les activités de plusieurs universités dont celles de Bordeaux, Limoges, Paris-II, Paris V, de même que de l’Ecole centrale de Nantes, de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes et de l’ESSEC.

La Légion d’honneur est la plus haute distinction française. Chaque année, environ 3 000 personnes, dont un tiers des militaires, sont décorées.

A Paris depuis le début de la semaine, Ameenah Gurib Fakim y a notamment rencontré des hommes d’affaires membres de l’Institut Choiseul sur les opportunités d’investissement à Maurice.

La présidente de la République est aujourd’hui à l’université de Surrey pour y recevoir un Alumni Award qui récompense son travail de recherche et en tant que chef d’Etat. Elle se rendra, par la suite, à Lisbonne jusqu’au 4 avril.

Ameenah Gurib Fakim rentrera à Maurice le 6 avril prochain.