Un «acte illégal». Une «violation grave» de l’article 64 de la Constitution. Le bureau du Premier ministre (PMO) ne mâche pas ses mots pour parler de la commission d’enquête instituée aujourd’hui par la présidente sur Alvaro Sobrinho et l’affaire Platinum Card.

Dans un bref communiqué, le PMO fait ressortir que «cet acte est juridiquement nul et non avenu». Et que : «Toute suite donnée par quiconque à cet acte illégal de la Présidente sera également nul et sans effet.»

Le PMO: La commission d’enquête instituée par la Présidente, un «acte illégal» by ION News on Scribd