Il est CEO de Rogers Technology et de la filiale mauricienne d’AXA Customer Services Ltd. Kabir Ruhee figure parmi 200 jeunes personnalités du continent africain identifiées comme ayant un rôle clé à jouer dans son développement économique, et ce dans un futur proche. L’Institut Choiseul pour la politique internationale et la géo-économie vient de publier son premier Choiseul 100 Africa, avec le Nigérian Igho Sanomi en tête.

Ce classement, selon l’Institut Choiseul, est « la première pierre » d’un projet plus ambitieux qui souhaite « promouvoir le dialogue entre tous les acteurs économiques du continent ». « De plus en plus, les chefs d’entreprise et les investisseurs, entres autres, incarnent le dynamisme et le renouvellement de tout un continent et portent les espoirs de toute une génération », indique l’Institut dans un communiqué.

Diplômé de l’Institut national des sciences appliquées en Computer engineering, Kabir Ruhee a rejoint le groupe Rogers en 2007. Il y a démarré comme Chief Information and Planning Executive du groupe CIM, avant d’être nommé en 2009 Managing Director d’Enterprise Information Solutions Ltd.

Le classement Choiseul 100 Africa rassemble des profils de leaders de 40 ans ou moins issus de différents secteurs (voir graphe plus bas). « Les secteurs banquiers et financiers sont désormais les piliers de la croissance », indique le rapport. Il souligne également la vitalité et la créativité des entrepreneurs africains en matière de nouvelles technologies et produits.

choiseul 100 africa - profession

Les différents secteurs représentés dans le rapport. (Source : Choiseul 100 Africa)

Choiseul 100 Africa note toutefois le peu d’acteurs du secteur énergétique dans son classement alors même que les besoins en énergie du continent africain connaissent « une demande exponentielle ». Le secteur du transport et des logistiques, qui demande à être moderniser, semble également moins attrayant aux yeux de la jeune génération.

Les femmes sont aussi très présentes : 58 sur les 200 jeunes leaders, dont 3 dans le Top 10. Ce qui, selon le rapport, est indicateur de leur émergence à des « positions de pouvoir et d’influence qui leur étaient auparavant inaccessibles ».

Au classement des pays, le Kenya et le Nigéria se retrouvent en tête avec 18 lauréats chacun. Ils sont suivis par le Maroc (17 lauréats), le Cameroun (10 lauréats) et l’Afrique du Sud (17 lauréats).