Le leader du MMM n’est parfois pas très tendre envers le Directeur des Poursuites Publiques. Toutefois, même s’il dit ne pas savoir si c’est Satyajit Boolell qui a écrit la note sur l’affaire Tarolah, Paul Bérenger affirme que celle-ci a toute sa place dans les archives. Tant le texte est «une petite merveille» voire «un chef d’œuvre», selon lui.

Le chef du MMM estime que le député du MSM aurait dû démissionner à la suite du communiqué du DPP. Tant le texte est cinglant à l’égard de l’élu adepte du sexting. Mais Bérenger estime que Pravind Jugnauth laisse faire.

Dans un communiqué émis ce 30 novembre, le DPP a estimé que c’est à la Speaker de l’Assemblée nationale d’entamer les procédures afin que Kalyan Tarolah soit poursuivi pour outrage au Parlement pour y avoir eu un comportement indécent. Le communiqué estime qu’un «prima facie case» est établi sur la question.