C’est Satish Faugoo, l’Attorney General et conseiller légal du gouvernement, qui a fait le déplacement en Cour suprême ce matin dans le cadre du « Constitutional Case » qu’intentent Rezistans ek Alternativ et le Blok 104 à l’Etat.

Les deux mouvements politiques reprochent à l’actuel Best Loser System d’empêcher les Mauriciens ne souhaitant pas divulguer leur appartenance ethnique ou religieuse de participer aux élections générales. Ce qui constitue, selon les plaignants, une violation de leur droit fondamental à pouvoir participer à une élection.

Le « stand » de l’Etat est très attendu, car les représentants du State Law Office avaient obtenu le renvoi à aujourd’hui des auditions dans le cadre du « Constitutional Case » au motif qu’un projet de loi sur la réforme électorale serait présenté incessamment. Or, Navin Ramgoolam, dans une déclaration récente, avait expliqué qu’il ne comptait faire voter la réforme électorale mais aussi la loi sur la IIe République qu’à l’issue de les prochaines échéances électorales.