Follow Us On

Slider

C’est un début, explique la secrétaire du Muvman Liberasyon Fam (MLF). Pour Rajni Lallah, la déclaration, signée par 50 femmes, rendue publique ce 28 février est un appel au ralliement pour lutter contre les abus sexuels et sexistes, aussi bien dans leurs lieux de travail qu’en dehors.

Pour Rajni Lallah, le mouvement #metoo a permis la libération de la parole des femmes par rapports aux comportements des hommes à leur égards. Le fait que des journalistes, militantes pour des causes sociales ainsi que des femmes politiques de divers bords ont signé la déclaration, est un signal envers les hommes pour leur signifier que les comportements tolérés ou restés impunis jusqu’ici ne le seront plus.

Facebook Comments