La filiale spéciale de la SBM qui recueillera les fonds transférés par l’Exim Bank de l’Inde prendra des parts dans les projets d’infrastructures qu’elle financera. L’Etat ne garantissant que le remboursement d’une partie du financement, l’effet sur la dette publique sera « infime ». C’est ce qu’avance Pravind Jugnauth en décrivant la manière dont les Rs 18 milliards de ligne de crédit de l’Inde seront injectés dans les projets locaux.

Si Pravind Jugnauth avait évoqué la possibilité de solliciter l’aide de l’Inde pour le remboursement des clients du groupe BAI, le Premier ministre affirme qu’une formule alternative a été trouvée. Il n’a toutefois pas souhaité expliquer si celle-ci implique la vente des actifs non encore liquidés du groupe de Dawood Rawat.

Vous pouvez également regarder l’intégralité de la conférence de presse, diffusée plus tôt en live sur ION News ici.