Le leader de l’opposition croit savoir que c’est la Banque de Maurice qui a signalé l’utilisation trop régulière de la carte Platinum mise à la disposition d’Ameenah Gurib-Fakim par Planet Earth Institute. Selon Xavier Duval, le Premier ministre et d’autres membres du gouvernement l’ont su début 2017 et ont attendu plus d’un an pour agir.

Pour le chef de l’opposition, certaines précautions ont bien été prises pour empêcher Alvaro Sobrinho de transférer à Maurice de l’argent à la provenance douteuse. Évoquant une lettre envoyée par l’ancien président du Board of Investment (BOI) et conseiller de Pravind Jugnauth, Gérard Sanspeur, Duval estime que l’institution a bien rempli son rôle. Il appelle ainsi Charles Cartier, le président de l’Economic Development Board, qui a remplacé le BOI, de faire preuve de la même rigueur.

Commentant brièvement le rapport de l’Audit, le leader de l’opposition s’est inquiété d’une somme manquante au sein de Heritage City Ltd, l’entreprise d’Etat chargée de mettre en œuvre le projet enterré de nouvelle ville entre Bagatelle et Highlands.