Il y a encore beaucoup de travail à faire, reconnaît Aurore Perraud. C’est ce qui explique que pour les célébrations officielles en marge de la Journée de la femme, célébrée le 8 mars, son ministère a maintenu le thème retenu l’année dernière : « Egalite zom fam : nou l’obzektif ». Ce 4 mars, la ministre de l’Egalité des genres a présenté le calendrier d’activités qui auront lieu du 8 mars au 1er avril. Activités auxquelles, dit Perraud, tout le monde est invité à participer.

Les activités débuteront le 8 mars, à Ébène à 10h, avec un « dialogue national » axé sur le 5but de développement durable : parvenir à l’égalité des genres et améliorer la condition des femmes et des filles. Ce sera également l’occasion de lancer, en présence du Premier ministre, le Gender Equality Woman Empowerment Award. Ce concours vise à encourager le secteur privé à mettre en avant leurs meilleurs pratiques en termes de politique, de programmes, de projets ou d’activités se rapportant à la thématique. Dans l’après-midi, une visite à des familles en détresse est prévue.

La Gender Unit du ministère signera, le lendemain, un accord avec le National Women’s Council. Ce document vient établir la Gender Unit comme instance décisionnaire et le conseil comme organe exécutif.

Les ONG et associations œuvrant dans le secteur, a déclaré Aurore Perraud, ont aussi été mises à contribution. Celles-ci, concède la ministre, ont de l’expérience et la connaissance du terrain qui fait parfois défaut à son ministère. Ainsi, une activité de mise en réseau est prévue pour le 10 mars, à 18h, à l’Institut français de Maurice. Et une demi-journée de « détente », le dimanche 13 mars, au centre de conférences de Trianon avec les associations féminines.

Le 22 mars, les centres pour femmes qui se seront démarquées de par leurs activités seront récompensés lors d’une cérémonie.

Les hommes ne sont pas en reste. Une table ronde sur la participation des hommes pour promouvoir l’égalité avec les femmes est prévue le 23 mars. Avec comme l’un des principaux objectifs, l’adoption d’une feuille de route pour 2016.

Les jeunes seront, eux, invités à participer à la Commission on status of women Model, calquée sur le Model United Nations. Cette activité, qui sera annuelle, verra se confronter garçons et filles en équipe pour discuter de la situation des femmes dans les Etats membres des Nations unies. Des récompenses sont à la clé.

Outre un show d’une heure pour le grand public au centre commercial de Bagatelle, le 26 mars, un concours culinaire aura lieu le 30 mars au National Women Entrepreneurs Council. Ce sera le point culminant d’activités similaires organisées sur une base régionale du 15 au 25 mars.

Enfin, Aurore Perraud lancera une plateforme, un hub, à destination des femmes entrepreneurs, le 1er avril.