L’université de Maurice, les commissions de l’environnement et de la pêche de Rodrigues, Business Mauritius ou encore des institutions locales travaillant avec les pays de la région africaine dans le domaine de l’entrepreneuriat. Toutes ont reçu des dons allant de Rs 7,2 millions (200 000 USD) à Rs 54 millions (1,5 million USD) à travers le projet Switch Africa Green.

Initié par la United Nations Environment Programme et l’Union européenne, ce plan aide les institutions du privé et du public à adopter des technologies vertes. Ainsi, les bénéficiaires de cette année feront la promotion de l’agriculture biologique, l’utilisation de technologies vertes dans le tourisme ou encore développeront l’éco-entrepreneuriat en Afrique du Sud, au Burkina Faso, au Kenya, au Ghana ou encore en Ouganda.

Pour le ministre de l’Environnement Raj Dayal, qui assistait à la cérémonie de remise des dons, c’est toute la population et le monde de l’entreprise qui doivent adopter une attitude éco-responsable. Qui va au-delà du maintien en bon état des voisinages et passe par l’adoption de technologies et de pratiques vertes.