Le président du Mouvement patriotique (MP) est sévère. En quittant le MMM, il estime que certains des fondateurs du parti ont considéré leur nouveau parti comme une transition en attendant d’en rejoindre un autre ou d’intégrer le gouvernement. Fort d’un vote de confiance, qu’il dit avoir gagné, le président du MP demande à Joe Lesjongard, Kavi Ramano et Raffick Sorefan de tirer les conséquences de leurs récentes critiques à son égard et de démissionner du parti.

L’attitude de Ramano est indécente, dit Ganoo. Car, rappelle-t-il, le député de Belle-Rose/Quatre-Bornes avait été très critique à l’égard de Bérenger l’an dernier. Pourtant, se désole le président du MP, Ramano dit désormais être prêt à retourner au bercail mauve. Commentant l’interview de Joe Lesjongard à ION News, ce jeudi, Ganoo affirme que l’ancien secrétaire général du parti n’a jamais formulé les mêmes critiques à la direction du MP. Raffick Sorefan a également été l’objet de remontrances pour avoir demandé à Ganoo de quitter le poste de président du parti.