Il a sillonné les plus grands fleuves du monde pour raconter l’histoire de l’eau et des peuples qui la côtoient. Après seulement 10 jours de repérage dans l’île, le photojournaliste Franck Vogel lance un regard sans concession sur l’attitude des Mauriciens par rapport à l’eau. Trop peu cher, voire « sans valeur », l’eau est non seulement gaspillée mais carrément ignorée à Maurice, s’inquiète-t-il.

Son repérage terminé, Franck Vogel reviendra dans l’île mais également à Rodrigues et Agaléga pour une série de photos sur l’eau. Celles-ci seront ensuite exposées à Maurice et à Rodrigues dans le cadre de l’initiative Moris Dime afin d’aider les Mauriciens à prendre conscience de l’extrême urgence de protéger cette ressource.