Diminuer la taille de l’armée américaine. C’est l’objectif du secrétaire d’Etat à la Défense, Chuck Hagel. Au terme de cette opération, la force de frappe américaine serait la plus petite depuis la Seconde Guerre mondiale en 1939.

Cette réduction d’effectif concernerait la flotte entière de jet A-10 de l’Air Force ainsi que plusieurs soldats. En effet, l’armée compte réduire son effectif à environ 440 000 soldats dans les prochaines années, après avoir atteint un pic de 570 000 membres après les attaques du 11-Septembre. Autre changement : les hélicoptères Apache de la Garde nationale seront échangés contre des Black Hawks de l’armée américaine.

Cette réduction des forces armées américaine marque un changement de politique majeure. Depuis les années 1940, on parlait de la création d’une armée assez grande pour gagner deux guerres en simultané sur deux continents différents. Hagel évoque aujourd’hui une stratégie différente : la force de frappe américaine devra protéger les terres américaines et aller en guerre seulement en dernier recours.

Ce système a été mis en place pour diminuer les dépenses du département de la défense. Cela,  en accord avec la vision du président Obama de faire passer les dépenses de la défense sous la barre des $ 496 milliards.

Même avec un budget moins conséquent, l’armée des Etats-Unis sera tout de même la plus aboutie, assure Hagel. L’armée du futur sera plus petite mais plus agile. Elle dépensera moins mais sera tout aussi dangereuse.

Source : New York Times – Photo : rt.com