Follow Us On

Slider

Un conseil de l’ordre des enseignants est nécessaire pour mettre de l’ordre dans ce corps de métier, insiste la Government Teachers Union (GTU). Les éducateurs devront ainsi être enregistrés, le nombre de «supply teachers» devraient être réglementés, entre autres. Autant de points positifs pour Vinod Seegum, président de la GTU, qui ne cache pas son incompréhension face aux réserves d’autres syndicalistes.

Par ailleurs, la GTU se prépare à lancer une charte de l’intégrité pour l’enseignement. Elaborée en collaboration avec l’Independent Commission against Corruption, le document comprendra un code d’éthique ainsi que des recommandations à suivre.

Pour ce qui est de la journée des enseignants, observée le 5 octobre, la GTU prévoit comme à l’accoutumée des activités à son siège, à Quatre-Bornes.

Facebook Comments