Face aux dysfonctionnements qu’il constate dans les institutions locales, Xavier Duval estime que Maurice doit apprendre des pratiques actuellement en cours en Australie. Lors de sa rencontre avec la nouvelle Haut-Commissaire de ce pays, le leader de l’opposition a discuté des différentes possibilités pour Maurice de bénéficier de l’expertise de l’Australie afin de mieux faire fonctionner ses organismes publics.

Jennifer Ann Dee s’est aussi entretenue avec le chef de la diplomatie mauricienne, ce mardi 22 août. Vishnu Lutchmeenaraidoo a évoqué avec elle les secteurs pour lesquels Maurice souhaite une coopération accrue. Soit «l’économie bleue, dont la pêche et la protection de l’environnement marin, l’enseignement supérieur et la formation, la sécurité maritime et les énergies renouvelables», indique un communiqué des Affaires étrangères.

«Nous voulons progresser avec un agenda clair, et nous allons nous concentrer sur quelques projets phares qui puissent donner des résultats notables et tangibles», déclare le ministre.

La diplomatie économique est un autre axe à exploiter, Maurice souhaitant inciter les entreprises australiennes à s’installer ici ou encore à utiliser son centre financier comme plateforme vers l’Afrique.