« Sir Anerood Jugnauth m’a dit que je ne suis pas digne de m’asseoir sur ce comité. Je lui ai alors rétorqué que si c’est comme ça, qu’il prenne toutes les décisions seul ». Xavier Duval en a dit plus sur les dissensions entre le MSM et lui au sujet de la Prosecution Commission, ce mercredi 29 décembre.
Le leader de l’opposition a rencontré la presse pour répondre aux « faussetés » colportées par Pravind Jugnauth. Le « Premier ministre in waiting », dit Duval, est bien mal informé car, jure-t-il, aucune rencontre n’a eu lieu entre Navin Ramgoolam et lui depuis la rupture de l’alliance PTr-PMSD en fin 2014. De même le leader du PMSD dit s’être farouchement opposé au principe de la rétroactivité jusqu’à dire en boutade qu’on pourrait rallonger la période jusqu’à 3 ans.
Disant vouloir assumer son rôle de leader de l’opposition, Duval a critiqué la composition de l’Integrity Reporting Board. S’il dit ne rien avoir à redire sur son président Lord Phillips of Worth Matravers, Duval estime que les deux autres membres de la commission sont des nominés politiques.