Le responsable d’association socioculturelle n’a pas tari d’éloges sur le discours du budget de Pravind Jugnauth. Pour Somduth Dulthumun, la «grandeur d’âme» du Premier ministre s’est vérifiée avec ses mesures en faveur des classes défavorisées mais aussi sa volonté de ne pas pénaliser fiscalement la population.

Le président de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation s’est en aussi pris à ceux qui critiquent les développement effectués par l’Inde sur Agaléga. Pour Dulthumun, n’étant pas une nation colonisatrice, l’Inde ne cherche pas à prendre le contrôle de ce territoire mauricien.