Ils étaient venus assister à une cérémonie dans une mosquée de Xiji, village situé à Ningxia, en Chine. Mais ils se sont retrouvés pris dans une bousculade. Bilan de ce dimanche après-midi sanglant : 14 morts, dont plusieurs enfants. L’agence de presse Xinhua, citant des chiffres officiels, rapporte également que des dix blessés hospitalisés, quatre sont jugés dans un état grave. Le mouvement de foule serait survenu alors que l’on distribuait des mets traditionnels aux personnes venues rendre hommage à un dignitaire religieux défunt.

Une réunion extraordinaire du comité régional du Parti communiste, tenue ce matin, estime que cet incident découle de « la mauvaise organisation et des carences de supervision dans le cadre d’activités religieuses habituelles », peut-on lire sur Rfi.fr.

Ningxia abrite la communauté Hui, minorité ethnique musulmane et aspire, par ailleurs, à être une plaque tournante dans la production de vins. Pour certains, cette province du nord-est de la Chine, qui a tapé dans l’œil d’entreprises françaises, en est même « le nouvel eldorado » viticole.