Le Cardinal Maurice Piat s’exprime au sujet de projet de loi sur le don d’organes. S’il félicite le gouvernement pour cette initiative, l’homme d’église soulève toutefois des questions qui, dit-il, doivent être «clarifiées». D’une part, que faire lorsqu’il n’y a pas de directive claire d’une personne décédée sur le don d’organes et que la famille n’a pas formulé de requête pour le prélèvement d’organes ? D’autre part, le Cardinal Piat s’interroge sur le flou sur le plan éthique autour de critères «objectifs et explicites» pour encadrer la mise en place d’une liste d’attente.

Les débats sur le Human Tissue (Removal, Preservation and Transplant) Bill pourraient démarrer la semaine prochaine au Parlement.

Le Cardinal Piat prend position sur le don d’organes by ION News on Scribd