A une heure d’intervalle, ils ont rencontré la presse au même endroit. Se présentant comme des membres des Constituency Labour Party des circonscriptions Montagne-Blanche/Grande Rivière-Sud-Est (no 10) et La Caverne/Phoenix (no 15), ils ont affirmé que les nombreuses « affaires » auxquelles est lié le Parti Travailliste ainsi que la désorganisation qui y règne ont conduit à leur décision.

L’alternative, pour les dissidents est claire. Le MSM représentant « l’avenir », c’est vers lui qu’ils se tournent. Les uns en louant les qualités de Showkutally Soodhun dans sa circonscription, les autres en remarquant que le leader du parti soleil, Pravind Jugnauth, marchera demain dans les pas de son père.

Interrogés sur le timing de leur action, les dissidents ont affirmé que si leur décision a été prise depuis quelque temps déjà, c’est par coïncidence que leurs démissions interviennent seulement quelques jours avant le premier grand rassemblement public du PTr après les élections générales de décembre.