La décision de la Présidente d’instituer une commission d’enquête quand la Constitution ne lui permet pas de le faire est une raison suffisante pour la destituer. C’est ce qu’estime Ashok Subron de Rezistans ek Alternativ (ReA). Le parti politique estime toutefois, qu’avant tout, le pays a besoin de connaître les liens qui existent entre les institutions et les grandes entreprises locales et internationales. Pour cela, ReA réclame l’institution d’une commission d’enquête «inédite».