Le Premier ministre n’a pas souhaité répondre à la question. Showkutally Soodhun, celui qui avait offert le banquet en l’honneur du Prince  Abdulaziz Bin Saud Bin Naif Bin Abdulaziz, laisse, lui, échapper une réponse laconique. «Demandez à dieu», s’est-il contenté de répondre.

Le dîner organisé par la Saudi Arabia Friendship Association of Mauritius, dont Soodhun est le président, a suscité la polémique. Car il n’était pas permis aux femmes d’y participer. Les ministres Fazila Jeewa-Daureeawoo, Leela Devi Dookun-Luchoomun ou encore Roubina Jadoo-Jaunboccus n’y étaient pas conviées. De même, deux journalistes de sexe féminin ont dû solliciter l’intervention d’un conseiller du Premier ministre pour avoir accès à la partie protocolaire du dîner.