Après 11 jours de recherches, la queue du vol QZ8501 d’AirAsia a été retrouvée en mer de Java. L’avion avait disparu seulement 48 minutes après son départ de Surabaya pour Singapour, le 28 décembre dernier. Une découverte importante car c’est dans cette partie de l’avion que reposent les boîtes noires qui possèdent toutes les informations du vol. Celles-ci devraient permettre de déterminer ce qui a causé le crash de l’Airbus A320-200.

Le directeur de l’Agence indonésienne de recherches et de secours, Bambang Soelistyo, a souligné que les équipes avaient pu photographier les débris après leur découverte par des plongeurs et un engin sous-marin. De forts courants ainsi qu’une visibilité réduite sous l’eau limitent cependant les opérations pour récupérer cette partie de l’appareil.

air asia

 

Photo (Basarnas/AFP/Getty Images): Les plongeurs ont pu photographier aujourd’hui une partie de l’avion d’Air Asia qui s’est abîmé en mer.

Pour l’heure, aucun signal des enregistreurs des conversations des pilotes et des données du vol n’a, pour l’heure, encore été détecté. Peter Marosszeky, spécialiste de l’aéronautique à l’université de New South Wales, en Australie, avance que les équipes mobilisées arriveront à les retrouver. Et d’expliquer que « les boîtes noires ont une durée de vie de 30 jours ». Les autorités estiment, pour leur part, que le cockpit voice recorder et le data flight recorder sont en bon état, la queue de l’Airbus ayant été retrouvée à une profondeur de 30 à 60 mètres.

Les recherches se font à un rythme plus lent en raison du mauvais temps. Jusqu’ici, 40 dépouilles, sur les 162 passagers et membres d’équipage du vol QZ8501, ont été repêchés par les équipes de sauvetage. Une première piste laisse penser que la tempête tropicale le jour de la disparition a contribué au crash. Mais les autorités indonésiennes ont affirmé que l’avion n’avait pas l’autorisation d’assurer le vol en ce jour.

Sources : Europe 1, BBC, The Guardian, Le Parisien, AirJournal.fr