Follow Us On

Slider

Des amendes entre Rs 100 000 et Rs 500 000. C’est ce qui attend ceux qui seront trouvés coupables de constructions illégales. Les amendements à la Local Government Act entrent en vigueur ce mercredi 10 octobre.

Ceux dont les travaux sont déjà en cours sans permis de construire disposent d’un délai de 30 jours suivant l’émission d’une Compliance Notice des collectivités locales. Ils n’échapperont toutefois pas à une amende de Rs 50 000.

Ceux en possession d’un Building and Land Use Permit mais qui n’en respectent pas les conditions disposent de 30 jours pour s’y conformer.

Les collectivités locales pourront saisir la Cour et demander un Pulling Down Order en ce qui concerne les «constructions effectuées sur les rivières, drains et canaux» ainsi que celles jugées dangereuses. «La démolition se fera aux frais du propriétaire», précise un communiqué du ministère des Collectivités locales.

Une centaine d’inspecteurs ont été embauchés et sont en poste depuis le début du mois au niveau des municipalités et conseils des districts. Des help desks seront également mis sur pied à partir du 16 octobre.

«Il y a certaines personnes qui construisent sur les rivières, drain, canaux sans réaliser qu’ils mettent leurs propres vies et celles des autres en danger», rappelle la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo. «Ces constructions obstruent le passage de l’eau de pluie, contribuant aux inondations pendant les pluies torrentielles. Il s’agit avant tout de la sécurité de la population.»

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News
[Vidéo] L’AFD accorde une 3e ligne de crédit Sunref de Rs 3 milliards à la MCB et la SBM

L’Agence française de développement a, pour la troisième fois, octroyé une troisième ligne de crédit vert de 75 millions d’euros...

Close