L’ancien ministre de l’environnement maintient sa ligne de défense, l’homme d’affaires Saheed Nawab Soobany cherche à le piéger et n’est pas un témoin fiable, dit-il. C’est que Raj Dayal a répété lors de sa dernière audition à l’Independent Commission Against Corruption, ce vendredi.

Quant à l’enregistrement qui incriminerait son client, l’avocat Ajay Daby précise que son client et lui « ne s’en approcheront pas ». La commission anticorruption devrait transmettre le dossier d’enquête au bureau du Directeur des Poursuites dès la semaine prochaine. Qui décidera alors des accusations formelles à être intentées contre l’ancien ministre de l’environnement.

Photo d’archives