16 de leurs maisons sont dans un état de décrépitude avancée. Au point où des morceaux de plafond sont déjà tombés sur les occupants. C’est pour alerter le ministre du Logement et des Terres de leur situation que 16 habitants de Cité Richelieu sont venus déposer une lettre à l’Hôtel du gouvernement, ce vendredi 18 novembre. Ayant racheté ces maisons, construites par l’Etat pour une somme modique, les actuels propriétaires demandent au gouvernement de les raser puis de les reconstruire.

Le ministre Soodhun a émis un communiqué pour préciser que 13 maisons de la région sont effectivement en mauvais état. Avant de préciser qu’étant propriétaires, la responsabilité de toute réfection leur revient. Le ministère souligne toutefois que des aides gouvernementales sont disponibles notamment pour la dalle ou l’achat des matériaux mais aussi pour l’obtention de prêts à des taux d’intérêts bas à la Mauritius Housing Company.