Le tribunal international du droit de la mer démarre aujourd’hui ses travaux à Istanbul sur la question des Chagos. Plus précisément, sur la légalité de la zone de protection marine (ZPM) décrétée par le Royaume-Uni qui inclut l’archipel.

Les conclusions de cette instance spécialisée des Nations unies pourraient grandement influer sur le litige opposant les gouvernements mauricien et britannique sur la souveraineté des Chagos et, par la même, sur le bail alloué aux USA pour l’île de Diego Garcia. Si le jugement est rendu en faveur de Maurice, cela pourrait bien signaler un retour des Chagossiens sur leurs îles.

Du côté des Britanniques, c’est l’Attorney General en personne qui intervient lors des audiences préliminaires pour défendre la promulgation de la ZPM. Les auditions, qui devraient durer plusieurs semaines, se dérouleront à huis clos.

Source : The Guardian