Breaking news
  • No posts were found

Videos

[Vidéo] Malgré la réouverture des succursales de la Bramer, les clients demeurent peu rassurés

Conformément aux engagements pris par Vishnu Lutchmeenaraidoo et les receivers nommés par la Banque de Maurice, les 20 filiales de la Bramer Bank ont repris leurs activités ce mardi matin pour assurer les transactions de dépôts et de retraits des particuliers ainsi que toute la palette de services offerts aux petites et moyennes entreprises. Si l’affluence était au rendez-vous ce matin, peu de clients de la Bramer acceptent de partager leurs

[Vidéo] Amende et suspension pour le jockey Ségeon

Ça commence fort pour le jockey français, après la première journée de la saison. Cédric Ségeon a été suspendu pour 6 semaines et écope d’une amende de Rs 150 000 pour sa monte jugée peu convaincante sur Triad of fortune. Les racing stewards ont comparé sa monte dans la huitième course à celle de Ruby king. Retour en images sur cette course.

[Vidéo] Ramesh Basant Roi: «Il y a mauvaise image quand aucune irrégularité n’est rapportée»

Pour la première fois depuis la révocation du permis d’opérer de la Bramer Bank, la Banque de Maurice (BoM) s’exprime sur cette affaire. Ramesh Basant Roi a longuement évoqué le sujet lors d’une conférence de presse ce lundi 6 avril. Le  gouverneur de la Banque centrale maintient ainsi qu’il était nécessaire d’agir car la Bramer manquait de liquidités. Et qu’aucune banque sur le marché n’était prête à lui avancer les Rs 350 millions

[Vidéo] L’absence de menace inflationniste conduit la BoM à maintenir le taux repo à 4,65%

Le prix du baril du pétrole est toujours orienté à la baisse et le taux de change du dollar s’est stabilisé. Ce qui conduit le gouverneur de la Banque de Maurice (BoM) à penser que l’inflation restera stable à 3% durant l’année 2015. C’est l’ensemble de ces éléments qui ont conduit le Monetary Policy Committee de la BoM à maintenir le taux directeur à 4,65%. Toutefois, Ramesh Basant Roi estime que

[Vidéo] Maurice forme de hauts fonctionnaires au financement lié au climat

Contrer les effets du changement climatique nécessite nombre de ressources, dont financières. Que les petits Etats insulaires, qui sont les plus à risques, n’ont pas toujours. Il existe toutefois des fonds, auxquels contribuent les pays développés et dont bénéficient les pays en développement. Comment fonctionnent ces mécanismes ? Comment y avoir accès, à la fois dans les secteurs public et privé ? C’est pour expliquer ces points, entre autres choses, que de

[Vidéo] «Le pire est derrière nous et la sérénité est revenue», dit Lutchmeenaraidoo

Le ministre des Finances a animé sa troisième conférence de presse depuis vendredi pour livrer un message essentiel aux clients et employés de la Bramer Bank, de British American Insurance (BAI) et au grand public : la situation est sous contrôle. A tel point que Vishnu Lucthmeenaraidoo fait part de son souhait d’émettre un communiqué dès ce lundi soir pour informer les clients de la Bramer qu’ils pourront effectuer tous types de transactions dans

[Vidéo] Bérenger dit avoir pointé du doigt les zones d’ombre à la BAI depuis 2013 au Parlement

Le leader de l’opposition qualifie l’affaire BAI de « tremblement de terre financier ». Toutefois, Paul Bérenger affirme que les signes avant-coureurs étaient visibles depuis quelque temps. Il en veut pour preuve sa Private Notice Question de novembre 2013 [voir le verbatim ici] durant laquelle il avait interrogé Xavier Duval, le ministre des Finances d’alors sur la situation financière de la British American Insurance. Le prédécesseur de Vishnu Lutchmeenaraidoo s’était alors montré

[Vidéo] Bhadain pointe du doigt la «relation incestueuse» entre Ramgoolam et Rawat dans l’affaire BAI

Le ministre des Services financiers estime que l’explication principale des importantes difficultés financières du groupe BAI provient de la « relation incestueuse » entre Navin Ramgoolam et le principal actionnaire du conglomérat : Dawood Rawat. Selon Roshi Bhadain, les décisions nécessaires auraient dû être prises depuis longtemps mais les « ingérences politiques » durant le mandat de l’ancien Premier ministre n’ont pas permis un assainissement de la situation à la BAI. L’assainissement aura bel et bien lieu

[Vidéo] La SBM prend le contrôle de la Bramer Bank, l’exécutif «out», dit Lutchmeenaraidoo

Aucun des quelque 30 000 clients de la Bramer Bank ne perdra « enn sou », a assuré le ministre des Finances. « Zot tou zot larzan safe », a-t-il insisté lors de la conférence de presse qu’il a animée, ce vendredi soir. Vishnu Lutchmeenaraidoo vient ainsi rassurer les clients qui, depuis l’annonce de la révocation du permis d’opérer de cette banque, ne savaient ce qu’il leur adviendrait. Aucune transaction n’étant autorisée. « C’est une crise nationale »,

[Vidéo] Les emplois pas garantis à la BAI, les actionnaires de la Bramer n’auront «rien», dit Bonieux

Le Conservator nommé pour gérer la BAI Co (Mtius) Ltd est formel. « Nous ferons le maximum pour protéger les policyholders », a déclaré André Bonieux à l’issue de la conférence de presse animée par le ministre des Finances en ce début de soirée. Certes, dit-il, le management se montre coopératif. Il y a d’ailleurs eu une première rencontre ce matin, après l’annonce de la Financial Services Commission. Une autre est prévue

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>