Follow Us On

Slider

«C’était une vendetta politique, la cour m’a donné raison», a déclaré Ramgoolam à sa sortie de la Cour intermédiaire. Parlant aux journalistes, Gavin Glover, l’avocat de l’ancien Premier ministre a réaffirmé que le dossier de la poursuite était faible. D’où sa motion pour la radiation des charges.

Les magistrats Raj Seebaluck et Razia Jannoo-Jaunbocus ont conclu que la poursuite n’a pas su établir que Navin Ramgoolam avait comploté pour cacher ce qu’il s’était réellement passé au campement de Navin Ramgoolam dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011.

Avec ce procès rayé, Navin Ramgoolam est désormais uniquement poursuivi pour les Rs 220 millions saisis à son domicile en février 2015. La vidéo de la réaction de Navin Ramgoolam à suivre sur ION News.

Facebook Comments