La bataille continue entre Sanjeev Teeluckdharry et la Mauritius Bar Association. L’affaire a été appelée ce mardi, 23 octobre, en Cour Suprême, en chambre devant la juge Shameem Hamuth-Laulloo.

Yash Balgobin, le représentant de Sanjeev Teeluckdharry, souligne qu’il a fait connaître sa position aujourd’hui. Il explique qu’il n’a pas accepté les points soulevés par le Conseil de l’ordre des avocat (les objections qu’avaient été soumises la semaines dernière). De ce fait, l’affaire a été renvoyée pour être prise sur le fond. La date sera communiquée ultérieurement.

Le député MSM conteste par voie de révision judiciaire la décision du Mauritius Bar Council, de le suspendre provisoirement en attendant que la Cour suprême décide des mesures disciplinaires prendre à prendre à son encontre. Il est reproché à l’ancien député d’avoir fait «une entorse au code d’éthique des avocats» de par ses commentaires visant des confrères dans le sillage du rapport de la Commission d’enquête sur les drogues. Et parce qu’il a balancé le document à la poubelle.