Elle n’a que faire de l’argent de Navind Kistnah, l’homme derrière l’importation d’héroïne valant plus de Rs 1,7 milliard d’Afrique du Sud. Anisha Dajee, l’habitante de Cottage qui a reçu la visite de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) à son domicile lundi après-midi, s’est expliqué aux enquêteurs en présence des avocats Sanjiv Teeluckdharry et Anoup Goodary ce mardi.

La jeune femme a indiqué que son époux travaille depuis quatorze ans dans un palace à Dubaï et qu’il est le responsable des suites qui ont vu défiler les personnalités les plus célèbres du monde. Elle a produit des reçus pour démontrer qu’elle n’avait pas à utiliser l’argent de Navind Kistnah pour s’offrir des bijoux ou une voiture. Elle a aussi déclaré que le suspect fréquentait son salon de coiffure, à Triolet.

Aucune décision n’a été prise quant à son éventuelle inculpation pour blanchiment. Agée de 28 ans, elle est soupçonnée d’avoir perçu un virement de l’ordre de Rs 300 000 du bras droit du caïd emprisonné Peroomal Veeren. Son interrogatoire reprendra à une date ultérieure.