Jack Bizlall croit savoir sur quoi déboucheront les travaux de la commission d’enquête sur la drogue. Pour l’animateur du Rosa Luxemburg Intitute, il y a un vrai risque que la commission recommande la réintroduction de la peine capitale pour les crimes graves liés à la drogue. Or, cela équivaudrait à « changer de civilisation » prévient Bizlall.

Face à cette éventualité, il compte écrire au Premier ministre pour le dissuader de suivre cette voie. A Antoine Domingue aussi, car l’avocat avait défendu l’idée d’un durcissement des peines pour le trafic de drogues. Ce n’est pas au sujet des stupéfiants que l’animateur de RLI compte écrire à Paul Bérenger toutefois. A celui-ci, il recommandera plutôt de faire la place aux jeunes en politique.