Le MSM fait exprès de gêner la campagne des partis d’opposition. C’est la conclusion à laquelle arrive Paul Bérenger en constatant que le gouvernement a programmé les deux derniers jours de travaux parlementaires à 72 heures de la partielle de ce 17 décembre. Ce qui constitue, selon le leader du MMM, un «manque de respect» envers le scrutin.

Les mauves ne seront ainsi pas présents à l’Assemblée nationale ce jeudi, ni ce vendredi 15 décembre. Date à laquelle la motion de censure contre Kalyan Tarolah, pourtant initiée par Rajesh Bhagwan, sera débattue.

Bérenger déplore également l’atmosphère dans laquelle s’achève la session parlementaire de 2017. Regrettant qu’elle ne se déroule pas à la veille de la période festive dans un ton plus apaisé.